Comment choisir un complément alimentaire de qualité ?

- Catégories : Propriétés et bienfaits

Le marché des compléments alimentaires et des nutraceutiques étant fleurissant, il peut être complexe de s’y retrouver. Une fois que vous avez identifié votre besoin, sélectionner un produit de qualité n'est pas une mince affaire. Voici donc quelques uns des principaux conseils pour vous accompagner dans votre choix de complément alimentaire.

Le choix de la matière première : la rigueur dans la sélection

Pour les nutraceutiques extraits de plante, il est important de veiller à l’origine de celle-ci. Privilégiez les matières sélectionnées rigoureusement, cultivées de manière éco-responsable et éthique, pour lesquelles l’espèce botanique est clairement identifiée. 

La sélection de la partie de la plante utilisée a aussi son importance. En effet, la plante peut concentrer ses actifs dans une seule de ses parties (par exemple dans notre garcinia cambogia bio) ou dans l'ensemble de ses composants. Dans ce cas, le fabricant de complément alimentaire peut décider de revaloriser les déchets en utilisant uniquement la partie considérée comme un « déchet » (par exemple la tige d’ananas pour notre bromélaïne pure. La tige est la partie qui en contient le plus, l'intérêt est donc double).

Pour les compléments alimentaires non extraits de plantes, nous préconisons toujours d’éviter les molécules obtenues par processus chimique ou de synthèse. Nous privilégions ainsi la biofermentation par exemple.

Définition

La biofermentation est un procédé qui permet de produire des molécules (acides aminés par exemple) à partir de micro-organismes spécifiques, tels que des levures ou des bactéries. Ces micro-organismes, vont être placés dans un milieu de culture composé d'éléments nutritifs et vont pouvoir synthétiser la molécule d’intérêt, grâce à leur métabolisme.

Bon à savoir

Chez Dynveo nous avons par ailleurs à cœur d’avoir au maximum recours à des solutions 100% vegan. Si cela est impossible pour certains actifs (tels que le collagène marin ou l'huile de foie de morue), l’impact environnemental peut toutefois être réduit par exemple en ayant recours à la pêche durable et responsable (Label Friend of the sea ou encore MSC).

La concentration en principes actifs : le titrage du complément alimentaire comme donnée clé

Pour assurer l’efficacité d’un complément alimentaire, le titrage a toute son importance car il met en exergue la quantité d’actifs présents dans la matière première. Privilégiez ainsi les compléments qui affichent clairement leur niveau de titrage. Ceux qui ne le font pas sont en général des compléments non titrés, et adultérés.

Attention !

De simples poudres de plantes broyées (comme on peut trouver sur le marché par exemple pour les feuilles de Ginkgo Biloba), ou des matières coupées avec d’autres ingrédients, afficheront des taux de titrage nettement inférieurs voire inexistants, et seront donc moins efficaces. En effet, bien que les compléments alimentaires soient souvent issus de plantes broyées, c'est, entre autres, les processus d'extraction utilisés qui leur confèrent ou non leur efficacité, via le titrage. Ainsi, deux nutraceutiques issus d'une poudre d'une même plante pourront avoir des caractéristiques complètement différentes. 

Feuilles de Ginkgo Biloba

Le processus de fabrication : les techniques écoresponsables à privilégier

Bon nombre d’entreprises de complément alimentaire n’expliquent pas leur processus de fabrication. C’est souvent car elles réalisent des extractions chimiques ou des procédés de synthèse. Ces techniques utilisent des solvants organiques néfastes, qui laissent des traces dans le produit fini. 

C’est pourquoi il faut privilégier des extractions douces et écoresponsables, 100% aqueuses ou utilisant uniquement un mélange eau-éthanol. On parle aussi d’extraction verte, et écoresponsable.

Pour les produits qui ne nécessitent pas d’extraction, leur technique d’obtention doit être adaptée à leur spécificité (séchage à basse ou haute température, déshydratation etc.).

Apprenez-en davantage sur l'extraction en lisant notre article sur l'extraction végétale.

La biodisponibilité : synonyme de l'efficacité d'un complément alimentaire

Définition

La biodisponibilité est la proportion du principe actif qui atteint la circulation sanguine et qui devient disponible pour une action physiologique ou nutritionnelle dans nos cellules.  Elle est donc une réassurance de taille quant à l’efficacité d’un produit. On vous explique d'ailleurs tout sur la biodisponibilité en nutraceutique dans un autre article.

On peut garantir une bonne biodisponibilité notamment :

  • Par le choix de la forme de l’actif (caractéristiques physico-chimiques du principe actif). En effet certaines formes sont davantage biodisponibles que d’autres. C’est le cas par exemple pour le DHA végétal, dont la forme d’acide gras libre est 5 fois plus biodisponible que celle d’éthyl ester.
  • Par le type de formulation. Sur certains actifs, il faudra par exemple privilégier les techniques de micronisation, micro-encapsulation, liposome ou encore de phytosome.

La composition : la pureté du complément alimentaire est essentielle

La liste d’ingrédients est un excellent indicateur du degré de naturalité et de qualité d’un complément alimentaire.

  • Privilégiez les compositions aux ingrédients et actifs naturels.
  • Évitez celles dans lesquelles vous trouverez des substances chimiques et/ou controversées. Celles-ci peuvent à la fois être nocives pour la santé, mais aussi altérer la qualité du complément alimentaire. On parle par exemple des anti-agglomérants, excipients, additifs, stabilisants, arômes et aussi du sucre.
  • Soyez vigilants aux ingrédients dont la mention n’est pas obligatoire. Cela concerne par exemple les pesticides, métaux lourds, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs) ou encore les perturbateurs endocriniens.  
  • Privilégiez des compléments BIO. Cela ne peut malheureusement pas être un automatisme, car de nombreux actifs ne peuvent être obtenus avec les conditions du label Agriculture Biologique. 

La forme galénique : adaptée de manière optimale à l'actif

Aujourd’hui, de nombreuses formes galéniques sont disponibles pour les compléments alimentaires : poudre, comprimé, gélule, liquide, gummie… Si le choix se fait pour des raisons pratiques, il convient de noter que la galénique a également un impact sur l’efficacité du complément.

Ainsi les formes liquides seront par exemple sensibles à l’oxydation quand les formes comprimés ou poudres ne seront pas idéales dans le cadre d’un actif aux propriétés hygroscopiques (qui absorbe l'humidité de l'air). Si les formes gummies peuvent s’avérer très pratiques, il faut néanmoins contrôler leur niveau en sucres.

Les gélules sont quant à elles reconnues pour fournir à l’actif une barrière face à l’oxygène et à l’humidité. S'il en existe une grande diversité, toutes ne se valent pas. Nous recommandons pour des raisons éthiques de privilégier l’utilisation de gélules végétales. De plus, il est nécessaire d’utiliser des gélules gastro-résistantes pour des actifs tels que la bromélaïne. En effet, elles forment une protection contre les acides gastriques, améliorant ainsi l’assimilation. D’autres formes d’encapsulations permettront également de renforcer la biodisponibilité, comme évoqué dans la partie précédente.

Forme galénique : gélule végétale

Dynveo s’engage à proposer principalement des gélules 100% végétales issues soit de tapioca fermenté, soit d’hypromellose de pin.

Les gages de qualités : des réassurances dans votre choix

Les analyses, accréditations, certifications et autres brevets sont autant de critères de réassurance dans le choix de votre nutraceutique.

Privilégiez ainsi des produits sur lesquels de nombreuses études et tests qualité ont été réalisés. On peut, à titre illustratif, mentionner le contrôle HPLC (Chromatographie Liquide Haute Performance) qui permet de vérifier le titrage et la pureté d’un nutraceutique.

Bon à savoir

Pour les huiles riches en omégas-3, 6 & 9, l’indice Totox (ou taux d'oxydation total) est également un indicateur clé car il mesure leur niveau d’oxydation. Un indice totox élevé signifie que l'oxydation est importante. Une huile oxydée au-delà de perdre ses bienfaits, pourra à terme être toxique ou impropre à la consommation.

La GOED (Global Organization for EPA and DHA) considère en effet qu’au-delà d'un indice Totox de 26 l’huile est davantage néfaste que bénéfique. Il faut donc se tourner vers les produits affichant un indice Totox inférieur à cette valeur, et se méfier des produits qui n’en précisent pas l’existence.

L’impact environnemental : le respect tout au long du processus

Pour nous, une nutraceutique de qualité passe aussi par le respect de l’environnement.

Du choix de nos matières à nos emballages recyclables et compostables, en passant par les processus de fabrication verts, ce respect se traduit à chaque étape de notre chaine de production.

Cet engagement peut également se retrouver au-delà des produits. Ainsi, à titre d’exemple, chez Dynveo nous trions les déchets, utilisons l’électricité créée par nos panneaux photovoltaïques, et nous engageons dans des projets de reforestation ou de protection des abeilles.

Les contre-indications & précautions d’emploi des compléments alimentaires

Au-delà de la qualité et de l’efficacité, il est primordial de toujours vous assurez des précautions d’emploi et autres contre-indications. Faites preuves d’une grande vigilance notamment en cas de pathologies avérées ou de grossesse/allaitement.

Nous vous recommandons ainsi de prendre l’avis d’un médecin ou d’un professionnel de santé.

Pensez également à vérifier les potentiels allergènes qui seraient incompatibles avec votre régime alimentaire.

Conclusion

Nous vous recommandons de considérer l’ensemble des critères ci-dessus et de trouver le parfait équilibre. De ces critères dépend le prix du nutraceutique. C'est pourquoi on retrouve de grandes disparités dans les prix affichés sur le marché pour un même actif. Méfiez-vous donc des prix très bas qui sont souvent synonymes de compléments alimentaires non ou peu titrés, avec certaines substances controversées dans leur composition, ou tout autre facteur, précédemment évoqué dans cet article, qui ne serait pas respecté. 

Voici un schéma permettant de les résumer. 

Les 9 principaux facteurs pour choisir un complément alimentaire de qualité

Gardez à l’esprit que vous ne devez surtout pas isoler ces critères. Un complément alimentaire fortement titré n’est pas toujours synonyme d’une naturalité totale ni d’une biodisponibilité optimale.

Il faut donc prendre le temps de se renseigner et de trouver l’équilibre entre l’ensemble de ces éléments. 

C’est ce que nous nous attachons à faire chez Dynveo.

Partager ce contenu

Félicitation, un bon de réduction d'une valeur de 1€ vient de vous être accordé.

Code :